Lionel Ducamp : Le monsieur de Brassempouy

Il est né ici, comme tous ceux de sa famille avant lui, sur cette colline de Brassempouy postée au beau milieu de la Chalosse.

C’est ici qu’est née sa vocation.

Les fouilles archéologiques ont repris en 1980, l’année de ma naissance. Tout gamin, je descendais dans la grotte avec mon père et les chercheurs me laissaient gratouiller.

De ces balbutiements, il n’a rien oublié. Il est revenu sur cette terre qu’il aime tant.

Quand on est Chalossais, on est très attaché à son pays

revendique-t -il. Alors, il a décidé de lier la passion de son territoire à celle de la préhistoire. Il est devenu Directeur de la maison de la Dame.

La Dame, c’était presque une évidence, une rencontre inévitable, malgré les 25 mille ans qui les séparent. Posé sur la terrasse du site, il contemple les vallons environnants.

« C’est toujours une vraie émotion d’évoquer la Dame. Tu te rends compte que c’est peut-être ma très arrière grand-mère ! C’est le symbole de l’ancrage humain dans ce pays. Encore aujourd’hui pour moi, descendre dans la grotte c’est retourner à la source. »

Dès lors, on comprend mieux cet attachement viscéral et lorsqu’on lui demande, un brin taquin, s’ils forment un vieux couple, il vous répond sur le même ton :

Oui un peu, Elle m’a attendu si longtemps…