Chez ce voisin si proche et tellement différent, tout nous incite à savoir prendre de la hauteur. Dans ce pays de caractère, on oscille toujours entre océan et montagnes. Sur la plage, on lève la tête vers la Rhune, tandis qu’en haut des sommets, tout nous pousse à conserver un œil sur l’océan .

ESPELETTE

La réputation de ce village vient de ses piments dont les graines sont ramenées par un moine parti en mission aux Amériques. La plante qui trouve en Pays Basque une terre de prédilection gagne tellement en réputation qu’elle est aujourd’hui présente dans toutes les spécialités culinaires basques, mais aussi en motifs peints, gravés, brodés, sculptés sur le linge, la poterie, la vaisselle, les bijoux…. Bien plus qu’un condiment, c’est un emblème, célébré le dernier week-end d’octobre lors de la très populaire fête du piment. Après récolte, le piment est enfilé en chapelets mis à sécher sur les façades des maisons. L’Atelier du Piment permet de découvrir ce condiment oh combien symbolique…. De la visite du champ, en passant par l’atelier, pour terminer par la dégustation de produits… Un monde de saveurs avec juste ce qu’il faut de piquant… 05 59 93 90 21.
La Chocolaterie Antton propose la visite gratuite de son atelier et la vente en boutique des spécialités de la maison, parmi lesquelles le chocolat parfumé au piment… d’Espelette bien sûr ! 05 59 93 80 58.

BAYONNE

La ville fait partie du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz), première agglomération urbaine du pays basque français. Classée « Ville d’Art et d’Histoire », la cité bayonnaise offre de nombreux attraits touristiques. À voir dans le quartier Saint Esprit, l’église d’origine romane (la plus ancienne de Bayonne), la citadelle de Vauban et la synagogue. À voir dans le quartier du Petit Bayonne, la place Saint André avec ses maisons typiques et son église Saint André de style néo-gothique, les remparts de Mousseroles, le Chateau Neuf, les maisons à colombages de bord de Nive, le Musée Bonnat (musée de peinture), le Musée Basque (dédié à ce pays dont Bayonne est la capitale) et l’atelier artisanal de salaison « de Pierre Ibaïalde » pour tout savoir sur les techniques de fabrication de ce jambon connu depuis fort longtemps. Visite et dégustation. 05 59 25 65 30.

 

CAMBO-LES-BAINS 

Cette ville thermale est réputée depuis le XVIe s. pour le traitement des affections respiratoires et des rhumatismes. Les thermes attirent leur lot de curistes célèbres parmi lesquels l’écrivain Edmond Rostand. Charmé par le site, il décide d’en faire son lieu de villégiature. Il imagine, dessine et conçoit dans ses moindres détails sa villa d’Arnaga. Malgré ses apparences de maison typiquement basque avec ses colombages « rouge sang », cette demeure est une des toutes premières créations de style néo basque. Les aménagements de pergolas, jardin à la française et jardin anglais traduisent aussi un nouvel art de vivre 05 59 29 83 92

BIARRITZ

Biarritz entre dans l’histoire au XIIe s. grâce à ses chasseurs de baleines. Toutefois la vraie notoriété ne vient qu’au XIXe s. avec la mode des bains de mer. L’histoire veut que Napoléon III y rencontre une jeune comtesse espagnole, la future impératrice Eugénie, avec laquelle il fait de Biarritz leur lieu de villégiature. L’avenue de l’Impératrice est bordée de somptueuses villas, parmi lesquelles la villa Eugénie, actuel hôtel du Palais, un des plus grands palaces hôteliers au monde… La passerelle qui relie l’Esplanade au Rocher de la Vierge est un ouvrage des ateliers Eiffel. La plage des Basques est fréquentée toute l’année par les surfeurs. 

URRUGNE 

Le Château d’Urtubie raconte six siècles d’histoire, celle d’une famille, d’une demeure et d’un pays. Cette maison de famille, transformée en château fortifié au XIVe s., se remarque dès le bord de la route avec ses puissantes tours d’angle. Elle est exploitée aujourd’hui en hotel de charme grâce à ses atouts : son grand parc de 6 hectares, son orangeraie et sa superbe piscine extérieure. 05 59 54 31 15.

SARE

Le point fort de la commune depuis les années 1920 est son petit train à crémaillère qui gravit en 30 minutes les 906 mètres de la Rhune, cette montagne mythique du pays basque français. Cette excursion, considérée comme un des incontournables de la région, permet d’admirer la flore et la faune des Pyrénées et notamment les fameux pottoks (petits chevaux caractéristiques du Pays Basque).
Les Grottes préhistoriques de Sare proposent une visite guidée en sons et lumières sur un site naturel, authentique et intemporel. Une visite spectaculaire et émouvante au cœur même du massif de la Rhune. Une occasion de découvrir secrets de la mythologie et origines du peuple basque. 05 59 54 21 88.

SAINT-MARTIN-D’ARBEROUE

Bien que voisines, les grottes naturelles d’Isturitz et d’Oxocelhaya se veulent différentes.
Le site d’Isturitz présente un art mobilier très riche (plaquettes gravées, baguettes, contours découpés, galets gravés, flûtes, lames d’os décorées…). Le site d’Oxocelhaya, 15 mètres plus bas, offre un autre monde souterrain avec une succession de salles concrétionnées et un art rupestre important (signes, gravures, plaquages d’argile…). Classés MH depuis 1953, ces deux sites dans lesquels le temps est resté suspendu sont des lieux où souffle toujours l’esprit de l’Homme 05 59 29 64 72.

SAINTE-ENGRÂCE

La « salle de la Verna » est une cavité naturelle aménagée pour le tourisme. Ce tunnel artificiel d’une longueur de 660 mètres donne accès à une salle souterraine qui fait partie du réseau karstique du gouffre de la Pierre-Saint-Martin. La découverte de la plus grande salle souterraine constitue une véritable aventure. Pour en imaginer ses dimensions hors normes, en 2003 une montgolfière avec à son bord quatre personnes y réalise un vol spectaculaire 09 75 17 75 66.
Les Gorges de Kakuetta est un site naturel considéré comme l’un des plus sauvages et prestigieux d’Europe. De sentiers creusés dans la roche, en escaliers et passerelles, cette galerie géologique à ciel ouvert offre une balade inoubliable 05 59 28 60 83.