• Profil
  • Réservation
  • Météo
    Ciel clair
    28 °C
    Aujourd'hui
    Légère pluie
    23 °C
    Demain
    Légère pluie
    22 °C
    Dimanche
    Légère pluie
    22 °C
    Lundi

Bienvenue en pays Coursayre, là où les hommes peuvent être aussi têtus que ces vaches noires que les écarteurs viennent défier dans l’arène. Et qui sait briser la carapace découvre ici, des valeurs qui font de ce lieu un pays et une terre de mémoire.

PONTONX-SUR-L’ADOUR

Les Arènes sont construites en 1912, avec une piste en forme de fer à cheval. Elles sont surprenantes avec leur façade de style mauresque. Cet édifice en bois peint en rouge arbore une porte disposée au centre d’une arcade de pierre blanche. Au-delà du contraste de couleurs et de matériaux, cette arcade, contrairement aux autres, ne se termine pas par une pointe, mais par une forme arrondie, typique de l’art mauresque et courante dans l’architecture musulmane. La présence d’un tel style dans une arène reste un mystère. Ce qui est sûr, c’est qu’il confère à cet édifice un charme tout particulier. Aujourd’hui encore très fréquentées, les arènes de Pontonx-sur-l’Adour accueillent de nombreuses célébrités du monde taurin. Depuis peu, elles sont aussi aménagées en salle de spectacles…

CAMPAGNE

Ce petit village situé sur les bords de la Midouze mérite bien son nom ; car effectivement tout ici a un air de campagne… En commençant par son église dont l’originalité se trouve au sommet du clocher. Il s’agit de sa girouette, qui figure une salamandre opposée à un canard. Selon la tradition, ces deux protagonistes symbolisent le seigneur et le curé du village, qui, en des temps lointains, se sont disputés (les éternelles querelles de clochers probablement !)
Les arènes ont elles aussi un air de campagne. Bien que récentes (inaugurées en 2013), elles n’affichent pas pour autant une quelconque modernité et ont tout au contraire ce charme rural, qui les rend tellement attachantes.

MONT-DE-MARSAN

Baptisée la « ville aux trois rivières », Mont-de-Marsan se trouve au confluent du Midou et de la Douze, qui se retrouvent là pour former la Midouze. Les Arènes du Plumaçon, inaugurées en 1889, accueillent chaque année en juillet cinq corridas, lors des fêtes de la Madeleine. Leur architecture est un mélange entre le style espagnol du début des années 1930 et la mouvance architecturale régionaliste des Années Folles.

SAINT-JUSTIN

Saint-Justin est une bastide construite en 1280 dotée d’un système défensif dont il reste des vestiges de remparts et de chemin de ronde, trois tours octogonales de défense, comme la « Tour des Sapeurs-Pompiers ».
Les Arènes sont édifiées en 1981 avec une tribune permanente comptant 1400 places.
Le chai de Soube et son musée du Paysan permettent d’approcher le terroir du Bas Armagnac (outils insolites tels que la claudinette et le banc d’âne). Le chai de Lamoulette (labellisés Destination Vignoble) offre une découverte de l’Armagnac.

GABARRET

Construites en 1914 sur l’ancienne place du Foirail, les arènes sont entourées d’un mail de platanes. Derrière la belle façade très colorée (jaune et rouge), la piste ovale voit défiler toreros de course landaise et de corrida espagnole.

ESCALANS

La Ganaderia de Buros (élevage de vaches landaises) propose la découverte d’un véritable écomusée vivant de la course landaise… pour approcher au plus près de ces bêtes à cornes et tout connaître de ce sport gascon… émotion garantie…

BASCONS

Ce village est en matière de course landaise le passage obligé. Ses Arènes « Jean de Lahourtique », érigées en 1936 par le bénévolat local, portent le nom du directeur du journal « la Course Landaise ».
À Bostens, quartier de la commune de Bascons, se trouvent dans un airial des petites arènes aménagées avec une tribune de 80 places seulement ! Il s’agit d’arènes bien modestes ; mais la course landaise est ici tellement ancrée dans la tradition festive que toutes les communes (voire tous les hameaux) veulent leurs arènes…
Le Musée de la Course Landaise est voué à la conservation et à la mise en valeur de documents et objets relatifs à ce sport gascon.

GRENADE SUR L’ADOUR – LARRIVIÈRE SAINT-SAVIN

Les Arènes Jean Durrieu portent le nom de cet ancien maire de Larrivière, propriétaire de l’édifice et qui l’a légué aux communes de Larrivière et Grenade.
La Bastide anglaise de Grenade garde tout le charme d’une cité médiévale avec sa place centrale à arceaux faits en calcaire jaunâtre, ses vieilles maisons des XIVe et XVe s. aux colombages en torchis, poutres et balcons en bois.

SAINT-SEVER

Les Arènes de Morlanne tirent leur nom de la butte sur laquelle elles sont construites en 1931, pour remplacer l’édifice en bois construit cent ans auparavant. La Ganaderia Maynus propose la visite de son élevage de vaches landaises.
Cette ville édifiée aux Xe et XIe s. conserve de beaux édifices religieux. L’abbaye bénédictine romane, classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, renferme une forêt de 150 chapiteaux dont la plupart date de l’origine de l’édifice.

MUGRON

Les arènes de Condrette (1911) comportent une tribune couverte comprenant gradins, loges et logement, prolongée par un amphithéâtre et une piste de forme oblongue, dite en fer à cheval. Le belvédère, véritable balcon, offre un superbe panorama sur la région.

HAGETMAU

Dans cette région de tradition de courses landaises, les arènes affichent une influence résolument espagnole. Elles sont construites en 1963 en béton armé, pour remplacer les arènes en bois édifiées sur l’ancienne place du Marché aux Bœufs, rebaptisée pour l’occasion « place des arènes ». La Crypte St-Girons, seul vestige de l’abbaye démolie au début du XXe s. est un véritable joyau du XIIe s. richement orné de 14 chapiteaux historiés. Le Lac d’Halco propose de jolies promenades et un lieu de pêche très prisé. Le Lac d’Agès plus sauvage est également un lieu de pêche réputé.

 

GAMARDE-LES-BAINS

Bien que l’histoire n’ait pas épargné ce village, il possède un imposant patrimoine avec notamment ses six châteaux (les châteaux de Hon, de Soustra, de Behr, de Lausseignac, de Rau et de Lousteau). Comme son nom l’indique, elle se développe aussi grâce à ses eaux thermales. Les sources de Buccuron et Sainte-Marie, découvertes au cours du XIXe s., font en effet de Gamarde l’une des principales stations thermales des Landes, jusqu’aux années 1930.

LAURÈDE

Les Arènes en forme de fer à cheval sont construites en 1930 à l’ombre de magnifiques platanes. De type semi-permanent, elles comportent une tribune couverte en bois et des loges fixes pour les bêtes, auxquelles sont ajoutés, les jours de course, des gradins. Les Chênaies de l’Adour offrent de belles balades.

POYANNE

Les Arènes couvertes de construction récente (1975) proposent une certaine polyvalence entre activités sportives et spectacles taurins. Le Château de style Cheverny est construit au XVIIe s. par les Ducs de Poyanne, une puissante famille de Gascogne (classé MH). Visite sur rendez-vous 05 58 98 92 72.

POMAREZ

Les Arènes baptisées « La Mecque », car haut lieu de la course landaise, datent de 1932. Dans le bourg, le café Laborde avec son décor taurin, est le lieu de rendez-vous, les jours de courses, de tous les coursayres (amateurs de course landaise). Les Foies Gras Raymond d’Artigues proposent la visite de leur conserverie artisanale.

MOUSCARDÈS

Cette commune fait partie du secteur des Coursayres des Arrigans, berceau de la course landaise.. La course landaise ancrée depuis toujours en Gascogne se pratique à l’origine au hasard des rues. Au XIXe siècle, pour des raisons de sécurité, apparaît l’obligation de la pratiquer à l’intérieur d’une enceinte fermée. Les places des villages ceinturées de charrettes se transforment alors en arènes le temps d’une course. Puis des constructions spécifiques se développent à l’approche du XXe s., parmi lesquelles les charmantes arènes de Mouscardès.
Le Domaine de Labaigt produit depuis 1979 des vins rouges, rosés et blancs secs et moelleux vinifiés à la propriété (IGP Landes Coteaux de Chalosse).