Maria Torres, hydrothérapeute humaniste

Cela peut paraître bizarre mais je suis arrivée à l’hydrothérapie complètement par hasard ! À l’origine, j’étais commerçante et je venais de revendre mon affaire.

Au bout de trois mois, je tournais en rond et j’ai décidé de faire un remplacement dans un établissement thermal. Cela m’a tout de suite plu. J’ai enchaîné sur un stage en hydrothérapie. La vocation était née !

L’hydrothérapie, c’est un vrai métier et comme tous les métiers, cela s’apprend. J’ai donc suivi une formation et obtenu mon diplôme d’hydrothérapeute au Greta. Il y a maintenant 16 ans que je fais ce métier et je n’ai pas vu le temps passer.

Au sein de l’établissement, je m’occupe de tout ce qui touche à l’eau. J’explique le soin, les bienfaits de l’hydrothérapie. J’installe les patients dans les baignoires et je suis et surveille les soins. Je suis là pour les tranquilliser, les apaiser bref, les mettre à l’aise et dans les meilleures conditions de soins. Je crois qu’il faut sincèrement aimer les gens et ce que l’on fait. Depuis le début de ma carrière, j’ai dû voir passer environ 32 000 curistes ! Bien entendu, des liens se créent. Certains sont devenus des amis. Pour moi le soin va bien au delà d’une piscine ou d’une baignoire. Il faut savoir écouter, partager.

Ce métier, c’est une belle aventure humaine. Et puis, j’ai la chance de travailler en équipe, au milieu de gens qui s’entendent bien, et cela rejaillit forcément sur l’ambiance générale et sur le moral des curistes.