La cure thermale en phlébologie permet de traiter l’insuffisance veineuse, les séquelles de phlébite, la cicatrisation d’ulcères veineux tout en combattant les syndromes de jambes lourdes.

Les soins en phlébologie

L’eau thermale de Dax est particulièrement indiquée pour lutter contre les symptômes tels que l’oedème, les jambes lourdes, les crampes nocturnes, les maladies post-phlébitique ou encore l’insuffisance veineuse globale comme les troubles fonctionnels (lourdeur, oedème, prurit, crampes et fourmillements) ou les troubles trophiques cutanés (ulcère ou séquelles d’ulcère des membres inférieurs, dermite ocre) … Utilisée tout au long de la cure thermale dans le domaine de la phlébologie, elle apporte des solutions efficaces.

L’hydrothérapie

  • Parcours de marche : déambulation en piscine avec un sol qui, recouvert d’aspérités, masse les voûtes plantaires. Des jets d’air comprimé légers assurent un massage régulier. Facilite le retour veineux. 
  • Aérobains : immersion en baignoire dans une eau thermale modifiée par l’apport d’aircomprimé sous pression. Relaxant et sédatif, assouplissement des tissus. 
  • Bain avec douche en immersion : immersion en eau thermale avec massages grâce à des jets d’eau sous pression provenant des parois atérales de la baignoire. Drainage des stases veineuses. 
  • Bain avec insufflation de gaz carbonique ou carbogazeux : immersion des membres inférieurs en baignoire dans une eau thermale chargée en gaz carbonique. Réduction des oedèmes, amélioration de la trophicité des tissus et de la microcirculation artérielle. 
  • Pulvérisation des membres : douches filiformes dirigées sur les membres inférieurs. Amélioration des troubles fonctionnels (jambes lourdes et fourmillements), réduction des infiltrations cellulitiques. •
  • Le massage manuel : soins assurés par des masseurs diplômés. Assouplissement des tissus, réduction des oedèmes, légèreté des jambes.

Des résultats !

Suivre une cure thermale dans le Grand Dax, c’est faire le choix d’une médecine naturelle et efficace. La répétition de la cure thermale chaque année renforce les effets bénéfiques. Ces effets positifs peuvent être ressentis pendant un an ou deux. Une majorité de curistes identifie les bienfaits de la cure thermale par les points suivants :

  • Une amélioration de la mobilité. 
  • Une diminution sensible voire une disparition des douleurs liées à la pathologie.
  • Une baisse significative de la consommation de médicaments.

Au final un mieux-être général.

Très peu de contre-indications 

Les contre-indications à la cure thermale sont rares et exceptionnelles. Elles existent cependant :

  • Maladies infectieuses ou cancéreuse en phase aiguë 
  • Grande déficience immunitaire acquise ou induite de l’organisme. 
  • Rhumatismes inflammatoires en poussée aigüe 
  • Dermatose en phase évolutive 
  • Patient sous biothérapie (anti TNF)

La grossesse, ainsi que les suites de greffe sous immuno dépresseurs (ciclosporine, antilymphocyte), constituent des contre indications absolues.