La Régie Municipale des Eaux et des Boues assure le contrôle de la boue, de l’eau thermale lors de la production et de la livraison. Elle veille aussi à la quantité de boue utilisée pour chaque curiste.

Gestion de l’eau thermale

L’usage de l’eau thermale est exclusivement dédié aux établissements thermaux de la station : la Régie Municipale des Eaux et des boues en assure la production et la distribution et veille à sa qualité.

La production est assurée par 5 forages sur la rive gauche de l’Adour. Elle s’élève aujourd’hui à 1 500 000 m3 d’eau thermale par an, ce qui constitue une référence dans notre pays. Cette ressource abondante permet de mettre à la disposition des curistes un volume très important d’eau thermale (jusqu’à 22 m3 par curiste par cure).

L’eau thermale fait l’objet d’une surveillance rigoureuse pour assurer la pérennité de la ressource thermale et offrir une qualité de soins thermaux irréprochable.

Gestion de la boue thermale

La Régie Municipale des Eaux et des Boues s’occupe de la production et de la livraison de la boue thermale auprès de tous les établissements de la station.

 

Le centre de production de Terdax, 1er laboratoire thermal d’Europe, permet d’obtenir un péloïde (boue thermale) constant répondant à différentes phases d’élaboration. Les innovations essentielles résident dans le renforcement de la teneur du produit en algues thermales spécifiques et dans le conditionnement sous forme de sachets individualisés de 10 kilos. Ses missions sont les suivantes :

– Gestion des ressources en limon,

– Préparation d’une pâte à l’eau thermale de Dax douce et onctueuse,

– Culture des algues thermales,

– Maturation renforcée,

– Conditionnement et livraison de la boue thermale aux établissements thermaux,

– Enlèvement du produit du circuit thermal après utilisation.

Une démarche qualité garantit au curiste la qualité du produit, la traçabilité des contrôles et des performances de « Terdax, le péloïde de Dax ». Preuve de son savoir-faire et de la qualité de son dispositif de production, la Régie Municipale des Eaux et des Boues dispose de la certification Aquacert Thermalisme.

Contrôle qualité

La Régie Municipale des Eaux et des Boues veille, dans le respect de procédures d’assurance qualité, à la gestion de l’eau thermale et au bon déroulement des différentes opérations de production et d’utilisation de Terdax, le péloïde de Dax.

Le Laboratoire Municipal accrédité COFRAC, suivant la norme ISO 17025, a la charge des analyses physico-chimiques et biologiques de contrôle.

Ainsi, à chaque stade de la gestion de l’eau et de la boue, des contrôles de qualité sont effectués, visant à proposer aux curistes une traçabilité et une conformité réglementaire et sanitaire des produits thermaux proposés par la Régie Municipale des Eaux et des Boues.

Alexandre Laborde, responsable de la régie des boues

La Régie Municipale des Eaux et des Boues de Dax est née de la volonté de la municipalité de fournir la même boue thermale à tous les établissements de l’agglomération. Les 17 établissements du Grand Dax bénéficient ainsi de la même qualité de produit puisque nous sommes l’unique fournisseur du péloïde de Dax. Huit personnes travaillent à la régie des boues. Elles veillent à la préparation du péloïde, la boue thermale de Dax, à sa mise en sachet, à sa distribution et en fin de cycle, à sa récupération dans les établissements thermaux. Le péloïde est conditionné en sachet de 10 kg. Environ 290 000 sachets soit l’équivalent de 1600 m³ sont distribués chaque année ! Après utilisation, nous récupérons le péloïde usagé par nos propres moyens. Il retourne alors à son état naturel dans son environnement naturel.

La Régie Municipale des Eaux et des Boues entretient des liens étroits avec les acteurs du thermalisme local. Elle a activement participé au développement et à la mise en place de la charte Qualitherme. Chaque curiste reçoit ainsi un volume de boue pré-établi pour ses trois semaines de cure. La sécurité du produit est maximale puisque ce dernier est livré en sachet fermé. Un prélèvement est effectué tous les 200 échantillons. Cela permet de définir des lots et de soumettre les échantillons ainsi prélevés aux analyses du laboratoire municipal. Aucun lot de péloïde ne part sans l’aval du laboratoire. En cela, nous sommes très proches des règles qui régissent par exemple la production d’un pot de yaourt. La Régie Municipale des Eaux et des Boues et le péloïde sont une exception dans le paysage thermal. C’est une structure de production unique qui produit sur un territoire unique un produit unique !