Dax, ville thermale

Dax, le thermalisme est dans sa nature

Dax et Saint-Paul-Lès-Dax constituent la première destination thermale de France.

Chaque année, 60 000 curistes viennent profiter des bienfaits des eaux thermales et de la boue thermale locale (le fameux péloïde).

Unique en son genre, la destination thermale compte 15 établissements thermaux  et un hôpital thermal délivrant tous les mêmes soins basés sur des produits semblables.

La station thermale de Dax est spécialisée en rhumatologie et phlébologie et offre depuis quelques années, une réponse efficace à ceux qui souffrent de fibromyalgie.

Les premiers témoignages de l’activité thermale de la cité remontent à l’époque romaine. Ayant envahi Aquae Tarbellicae, les Romains découvrent les bienfaits des eaux locales et du limon de l’Adour. Le thermalisme dacquois était né.
Il fallut attendre quelques siècles pour voir s’épanouir l’activité thermale. Au XIXe siècle, l’essor du chemin de fer permet l’arrivée massive de nombreux curistes venus prendre les eaux dans la capitale du sud des Landes.

 

fontaine dax

Entre histoire et actualité

Le XXe siècle voit le thermalisme prendre toute sa dimension à Dax. De nouveaux établissements modernes sont construits. Dans les années 50, le thermalisme médical voit le jour avec le remboursement des cures thermales. Dax devient alors la destination privilégiée des curistes de toute la France. Soixante ans plus tard, Dax reste la première destination thermale de France.

De nombreux vestiges viennent témoigner de l’histoire thermale de la ville. La Fontaine chaude, le trou des pauvres ou la statue du légionnaire démontrent l’histoire thermale séculaire de Dax. Plus contemporains, l’Hôtel « Les Thermes » conçu par Jean Nouvel, les nombreuses fontaines ou la Régie des eaux et des boues viennent prouver que le thermalisme dacquois est on ne peut plus d’actualité.